Une fourchette dans la main, un stylo dans l’autre : outre la nécessité d’être ambidextre s’il aime commenter en direct ce qu’il déguste, le journaliste gastronomique doit maîtriser un vocabulaire extrêmement précis tout en apportant sa touche et son style personnels. Mais encore ?

A l’occasion de la sortie de l’ouvrage de Sidonie Naulin subtilement intitulé «Des mots à la bouche» (Presses Universitaires François Rabelais, 2017) et qui aborde notamment le sujet des blogueurs culinaires, plumes qui ont sérieusement chamboulé le métier, voici une table ronde sur un sujet plus actuel que jamais, doublée d’un entretien sur le métier de critique gastronomique avec un ancien maître du genre, Patrice-Michel Pottier (Tribune de Genève, Guide Gault-Millau).

 

> Jeudi 5 octobre 2017 à 18h30, Villa Rabelais 116 boulevard Béranger 37000 Tours, entrée libre.