Un déjeuner des chefs en hommage à Gonzague l’épicurien

Quel bel hommage rendu à son créateur que cette 22e édition de la Forêt des Livres, même si bien sûr, « c’était une autre Forêt des Livres car Gonzague n’est plus là ». A Chanceaux près Loches ce dimanche 27 août, il flottait dans l’air pourtant caniculaire une indicible tristesse, mais aussi un sentiment léger et rassurant de faire partie de cette belle famille des auteurs et des amoureux du livre.

Gonzague Saint Bris était certes absent mais son souvenir accompagnait chaque moment de cette journée particulière. Il y a eu d’abord les hommages du haut de cet escalier qui mène à l’étage du chalet, l’antre mythique de ce woodstock des livres, et où le gratin littéraire français se croise depuis plus de 20 an. Présidée cette année par Françoise Chandernagor, membre de l’Académie Goncourt la remise des prix fut ponctuée de discours de personnalités littéraires, – l’académicien Jean Marie Rouart, le journaliste et écrivain Franz Olivier Gisbert, l’écrivain Philippe Labro-, mais aussi des représentants politiques, élus locaux et régionaux. Dans les allées bondées, le public fidèle et bien sûr une belle brochette de stars du show-biz : Smain, Raphaël, Sophie Davant, Hugues Aufray, Gérard Jugnot, Ricard Borhinger, Marlène Jobert, Robert Hossein, pour n’en citer que quelques-uns.

Hommage gourmand à l’homme de lettres épicurien 

Pour la 2e année consécutive Tours Cité Internationale de la Gastronomie avait invité une sélection de chefs locaux à venir faire déguster leurs créations autour des produits emblématiques de la région Centre. Un déjeuner des chefs parfaitement maîtrisé et réussi, un bel hommage aussi à Gonzague Saint Bris, homme de lettres gourmet et amoureux de cette Touraine aux multiples visages.

Six chefs avaient répondu présent pour cette 2é édition (voir article sur Les chefs à Chanceaux) : Henri Leclerc de La Maison des Halles, Christophe Demoreuille, de La Trattoria aux Halles de Tours, Yoann Bourdais du XII de Luynes, le chef traiteur Guillaume Thellier de Fredeville Organisation, la Maison Hardouin et le chef Bernard Charret, des Chandelles Gourmandes à Larcay. Un déjeuner champêtre et convivial.

Côté public, les équipes du traiteur François Chevalier ont régalé les visiteurs avec une menu bien local servi dans une astucieuse box.

Lors de la présentation aux convives  des chefs du déjeuner champêtre des écrivains, le prix littéraire « Cité de la Gastronomie » fut remis à Gaël ORIEUX, chef étoilé du Restaurant Auguste à Paris pour son livre « Cuisiner la Mer » avec la complicité d’une invité de marque, Madame Dominique LOISEAU.

 

En trois heures à peine ils ont fait découvrir un florilège de produits exclusivement locaux, travaillés avec soin dans des menus entrées-plats-desserts, surprenants et savoureux. Sous le chapiteau les convives invitées se sont régalées avec le Silure de Loire pêché par Thierry Bouvet, accompagnés des légumes de Frédéric Couque maraicher bio à Montlouis, le tout concocté par l’équipe de Bernard Charret. Le Wok d’agneau de Touraine a fait sensation du côté du stand de Fredville organisation ; une préparation imaginée par le chef Guillaume Théllier à base de carotte, chou kale et radis blanc. La Maison Hardouin, elle, avait visé juste, en ce temps caniculaire, en proposant un granité bien frais au Vouvray et framboise : un moment de fraîcheur fort apprécié.

Côté viande, le chef expert tourangeau Henri Leclerc avait sorti le grand jeu avec ses sucettes de pigeonneau de Racan fumé aux sarments de vigne, qu’accompagnait une purée légère à la pomme vitelotte, arrosé d’un jus réduit au Chinon.

Safran de Touraine, Mignon de Roi Rose et Crumble de macarons de Cormery étaient au menu du côté de chez Christophe Demoreuille, le chef inventif de La Trattoria des Halles. Enfin, il ne fallait pas louper les délicieux chichis sans chichis, au fromage de chèvre de Saint Roch, du chef Yoann Bourdais, histoire de retrouver une âme d’enfant.

Cette deuxième édition du Déjeuner des chefs était, une fois encore, à la hauteur de cette Forêt des Livres : une célébration du bon goût et des belles saveurs tourangelles au cœur de cette journée si particulière sous les grands arbres du château de Chanceaux. Rendez-vous dans un an ?